Qu’est-ce que je retire du MOOC Gestion de projet ?

Au mois de septembre, je me suis inscrite au MOOC Gestion de projet (GdP) proposé par Rémi Bachelet et l’école centrale de Lille. Quelques semaines après la fin des cours, j’ai pris le temps de mettre de l’ordre dans mes idées et de faire le point sur ce que m’a apporté cette nouvelle expérience.

Pourquoi me suis-je inscrite à ce MOOC ?

Pour deux raisons.

La première : la curiosité. J’entends parler des MOOC depuis presque un an, j’ai lu plusieurs articles sur ce sujet, je l’ai même abordé lors de mes cours de e-learning l’année dernière. J’ai eu envie de passer de la théorie à la pratique et de découvrir un MOOC de l’intérieur.

Mais pourquoi avoir choisi le MOOC Gestion de projet en particulier ? Je voulais commencer par un MOOC en français. J’ai hésité à me tourner vers Itypa, mais je me suis dit que la gestion de projet me serait plus utile immédiatement pour mon projet professionnel. En m’inscrivant, je visais d’ailleurs le certificat avancé que j’avais bien envie d’ajouter sur mon CV.

En plus de la curiosité et de l’intérêt pour la matière enseignée, il y avait aussi un défi. Avais-je la motivation nécessaire pour suivre cette formation jusqu’au bout sans que rien ne m’y oblige ?

Les cours et les devoirs

J’ai donc suivi les cours de Rémi Bachelet et rendu des devoirs pendant 5 semaines. Sur ce plan-là, les choses étaient très classiques. Les cours étaient sur le modèle du cours magistral avec des vidéos dans lesquelles le prof déroule son cours, accompagné d’un diaporama pour les définitions et les schémas. Les devoirs consistaient en des quizz et une étude de cas en 5 parties (cette dernière, seulement pour ceux qui suivaient le parcours du certificat avancé), qui permettaient de mettre en application les concepts du cours. En fait rien que de très classique. Mais c’était bien fait. A mon sens, les devoirs apportent une vraie plus-value en permettant de plus réfléchir sur le cours. Ils m’ont permis de mieux comprendre certaines notions en les appliquant réellement (je repense surtout aux calculs d’actualisation d’investissements de la deuxième semaine).

Si le cours en lui-même reste classique, l’ensemble prend du relief grâce à plusieurs choses.

touche-study

L’évaluation par les pairs

Pour chaque devoir rendu, nous recevions cinq devoirs de nos pairs pour les évaluer.

Buts :

  • Nous confronter à d’autres points de vue sur l’exercice et à d’autres façons de faire.
  • Faciliter le travail de l’équipe encadrante pour la correction

Je ne nie pas l’intérêt d’un tel exercice, mais je n’ai pas été convaincue par l’expérience. Ce n’est pas toujours facile de corriger un devoir si on a eu l’impression de ne pas bien maîtriser le sujet. De plus, pour certains devoirs, il n’était pas possible de fournir une correction précise (comme pour la carte conceptuelle ou l’analyse fonctionnelle) et cela dépendait aussi beaucoup du ressenti du correcteur. Heureusement, nous avions un barème précis pour nous aider, surtout qu’il n’était pas figé stricto sensu.

Mais ce n’est pas ces quelques difficultés qui m’ont le plus refroidie vis-à-vis de l’évaluation par les pairs, c’est plutôt le faible nombre de commentaires et appréciations que j’ai eus sur mes devoirs. Je me suis bien rendue compte que c’est parfois difficile de formuler des appréciations, mais j’ai fait l’effort d’en laisser le plus possible pour permettre aux destinataires de comprendre la note et de s’améliorer. Même si j’ai eu des commentaires constructifs, ce n’a pas été beaucoup le cas. J’ai même eu une note très mauvaise sans autre commentaire que « Votre devoir est hors sujet, ce n’est pas développé », sans rien de plus précis, ni conseils pour l’améliorer. Or, une note en elle-même n’est pas très parlante, les commentaires sont de vraies valeurs ajoutées. Cet exercice a été intéressant pour moi parce que j’ai fait l’effort de corriger le mieux possible et de commenter, mais au niveau de ce que j’ai reçu de la part des autres, ce n’était pas fameux.

Les échanges entre étudiants

Pour enrichir le cours, il y avait aussi les forums sur lesquels nous pouvions poser des questions sur le cours, les devoirs, les outils utilisés. Les étudiants qui avaient compris répondaient ou donnaient leur avis. C’était assez actif. Je n’ai d’ailleurs pas toujours eu le temps de tout lire, ni de participer dans le bon timming.

Par contre, je regrette un peu que l’on soit si souvent resté sur le modèle du prof qui sait et des élèves qui posent les questions. Sur plusieurs sujets, après une réponse d’un pair, on attendait une confirmation de l’équipe encadrante : « Est-ce que j’ai bien donné la bonne réponse ? » Je pense que cela tient beaucoup au fait que l’on était dans un modèle assez scolaire, avec une note à la fin et que l’on voulait se conformer à la réponse attendue pour avoir le maximum de point.

Quelques mots sur l’encadrement

Je me suis sentie un peu seule et surtout un peu noyée dans la masse des étudiants. Normal, me direz-vous pour un cours massif. Mais pour moi qui n’ai toujours connu que de petites promos, j’avais un peu trop l’impression de n’être qu’un numéro parmi les autres et il n’y a pas de place pour les situations particulières. Je pense que je devais m’attendre plus ou moins consciemment à retrouver ce lien entre prof et élèves que j’avais connu en présentiel. Et bien non, j’ai expérimenté qu’un cours en ligne c’est vraiment différent et il doit en être de même pour toute formation à distance.

Par contre, je note l’effort d’animation de la part de l’équipe encadrante. Il y avait la vidéo en live du mercredi soir (un peu courte vers la fin, vu tous les sujets à traiter), les réponses rapides sur les forums (généralement dans la journée) ou par mail (dans les deux jours, ce qui est rapide dans on imagine le nombre de mails qu’ils devaient avoir à traiter), les bugs de la plateforme corrigés le plus vite possible. Et tout cela en sachant que la plupart étaient bénévoles ! Je ne sais plus si je leur ai déjà dit, alors je le fais ici : Bravo à eux et merci pour le temps qu’ils y ont consacré.

Au final, ce que je retire de ce MOOC

J’ai atteint mes objectifs : j’ai été au bout de la formation et à voir les notes que j’ai eues, je pense avoir obtenu mon certificat avancé.

Succès devant l'ordinateur

Suivre un MOOC demande du temps. J’y ai consacré environ 10 heures par semaine : 3 heures pour les cours (regarder les vidéos + prendre des notes) et autant pour les devoirs (surtout le weekend), plus une heure par ci par là sur les forums. Mais c’était dans les prévisions annoncées lors de la présentation du MOOC.

J’en retire l’impression d’être restée dans le modèle rassurant du cours classique comme ceux que j’avais à l’université et d’un essai pour s’éloigner de ce modèle, de créer autre chose, avec une petite déception que cela n’ait pas été plus loin.

C’était une très bonne expérience. Et je ne compte pas m’arrêter là. J’ai d’autres MOOC en ligne de mire.

Je suis intéressée par Itypa mais comme les deux se chevauchaient, je ne l’ai pas commencé pour ne pas me laisser déborder. J’attends donc la troisième édition qui devrait avoir lieu au vu du succès de la deuxième qui a lieu en ce moment.

La plateforme FUN annonce une série de 4 MOOC pour se former aux compétences du C2i et obtenir une certification. J’ai déjà la plupart des compétences du C2i, mais je n’ai jamais passé la certification. Ils m’intéressent, là aussi pour enrichir mon CV. Les deux premiers sont annoncés au mois de janvier.

Et toujours sur FUN, il est prévu un MOOC sur la Première Guerre mondiale : La Première Guerre mondiale expliquée à travers ses archives. Celui-là, c’est de la pure curiosité, parce que j’ai toujours beaucoup aimé l’histoire. Mais je ne vise aucun examen. Par contre, il commence aussi en janvier et je ne sais pas si j’aurais de temps de tout faire.

Avis aux concepteurs de MOOC : ne les programmez pas tous en même temps s’il vous plaît.😉

Une réflexion sur “Qu’est-ce que je retire du MOOC Gestion de projet ?

  1. Pingback: Qu'est-ce que je retire du MOOC Gestion de proj...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s